La PsychoThérapie

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image

Origine & Historique

A la fin du 19ème Siècle, la « Cure par la Parole » est introduite par Sigmund FREUD. Cette Pratique permet l’ Emergence du Concept Moderne de Psychothérapie.

C’ est accompagner des Êtres Souffrant de Difficultés Psychologiques Diverses, d’ Ordre Comportemental, Existentiel, Psychosomatique, Relationnel…

Ainsi, l’ Un des Apports les Plus Importants de FREUD est d’ avoir permis aux Conversations Thérapeutiques de s’ extraire du Domaine de la Religion pour prendre Place au Sein d’ une Pratique Médicale Laïque. Peu de temps après, des Médecins, des Travailleurs Sociaux, des Psychologues ou des Conseillers ont entrepris des Conversations Thérapeutiques avec des Adultes, des Enfants, des Familles ou des Couples dans le But de les accompagner à dépasser Certaines Difficultés Psychologiques.

Aujourd’ hui, la Psychothérapie est Acceptée et Valorisée comme un Moyen d’ accompagner Autrui à réduire sa Souffrance et à améliorer sa Qualité de Vie. Elle permet à un Individu de modifier certaines de ses Caractéristiques Personnelles qu’ il considère comme Inadaptées : ses Sentiments, Valeurs, Attitudes ou Comportements.

De nos jours, les Formes de Psychothérapie sont Très Variées et de Nombreuses Etudes tendent à démontrer leur Globale Efficacité. Aucune Technique n’ est Meilleure plus qu’ une autre, même pour traiter des Troubles Spécifiques comme l’ Anxiété ou la Dépression. Le Principal est qu’ elle convienne autant au Thérapeute qu’ au Consultant(e).

Des Schémas ou des Scripts définissent et organisent le Comportement et l’ Expérience des Individus. La Psychothérapie implique une Rééducation Cognitive, où les Comportements Irrationnels et Peu Adaptés sont désappris, déprogrammés, et remplacés par d’autres, plus adaptés. Le Principal Facteur de Guérison réside dans l’ Interprétation des Buts, des Défenses, des Conflits, et des Autres Caractéristiques Cachées de la Personnalité. Dans le Cadre d’ une Théorie Cognitive de la Personnalité, les Structures Mentales déterminent la Façon dont un Individu évalue et interprète les Informations Relatives à lui-même et aux autres. Il existe une Connexion Intime entre une Approche Psycho-Thérapeutique Donnée, et les Facteurs Considérés à l’ Origine d’ un Changement.

Toutes les Approches Thérapeutiques sont en fait des Tentatives pour modifier ou améliorer Certains Aspects de la Personnalité ou Certains Types de Comportements Problématiques en vue d’ améliorer la Vie, le Quotidien d’ un Individu. Même si la Définition de la Personnalité d’ un Individu varie selon les Théories, 3 Eléments se retrouvent dans chacune d’ elle :

  • La Personnalité qui s’ avère Structurée, Organisée, Intégrée et non une Simple Collection de Caractéristiques Individuelles ou de Comportements Déconnectés.

  • Cette Structure implique un Degré de Consistance et de Stabilité dans les Fonction et l’ Expression de la Personnalité, et de ses Manifestations Comportementales qui peuvent ainsi varier en Fonction de la Situation Vécue.

  • Il existe un Aspect Lié au Développement de la Personnalité qui prend en compte les Expériences Vécues dans l’Enfance et pendant l’ Adolescence. La Personnalité émerge avec le temps, comme Conséquence d’ Influences Biologiques et Sociales.

La Santé Psychologique & Pathologie

Les Symptômes Présentés par le Consultant peuvent résulter d’ une Expérience Vécue en Particulier Difficile et Source de Stress, ou d’ une Interaction entre des Dispositions Personnelles et un Evénement Actuel à l’ Origine d’ un Trouble Emotionnel. Ainsi, il est évité de fonder un Jugement sur la Santé d’ un Individu en Fonction de Critères Extérieurs (par exemple des Difficultés Interpersonnelles) qui évoquent les Conséquences de ces Comportements sur son Bien-Être Général. Il est donc Nécessaire de discerner les Liens entre la Théorie de la Personnalité, la Description de la Psychopathologie, et la Façon d’ évaluer les Modes de Changements Recherchés.

Le Processus d' Evaluation Clinique

Le Processus d’ Evaluation Clinique varie d’ une Approche à l’ Autre selon la Façon dont le Thérapeutes s’ engage à étudier l’ Ensemble de la Situation. Donc, l’ Accent est appliqué par une Conversation Directe avec le Consultant(e) comme Première Source de Recueil d’ Informations.

Le Thérapeute complète ces Entretiens par des Observations Directes du Problème, notamment, en cas de Conflits Familiaux ou de Couple, ou pour Certains Cas d’ Anxiété Basés sur l’ Evitement d’ un Stimulus Spécifique. Des Questionnaires ou des Guides d’ Entretien Structurés peuvent aussi être utilisés au Cours du Processus d’ Evaluation.

La Relation Thérapeutique & la Place du Thérapeute

La Recherche a démontré que la Personnalité du Thérapeute influe en Grande Partie sur les Résultats de la Psychothérapie, et ce, en toute Indépendance de la Méthode Employée. Même les Thérapies Focalisées sur le Symptôme et qui reposent sur l’ Utilisation de Techniques Claires, Bien Définies se déroulent dans le Cadre d’ une Relation Humaine Caractérisée par le Soutien et le Réconfort, la Persuasion et l’ Identification. Cependant, les Différentes Orientations Théoriques impliquent des Qualités et des Inclinaisons Personnelles Différentes chez le Thérapeute. Ainsi, les Thérapeutes avec un Style Plus Personnel sont plus à l’ Aise dans des Approches Thérapeutiques qui requièrent de leur Part une Activité Plus Structurante. Chaque Situation Thérapeutique exige autre chose qu’ un Simple Réconfort. Par exemple, le Fait que le Consultant pleure est souvent le Signe que le Thérapeute pénètre dans les Zones les Plus Profondes de l’ Emotion. Le PsychoThérapeute accompagne le Consultant à plonger encore plus en Profondeur dans ses Emotions, à partager ses Pensées (Emotions) avec lui. Il invite le Consultant à rester dans cet Espace Emotionnel, à continuer de parler, à mettre des Mots sur ses Sentiments, ou encore, si les Larmes du Consultant ont une Voix, à exprimer et comprendre ce qu' elles sont en train de lui dire. Le Psychothérapeute incite donc à des Actes d’Expression Emotionnelle qu' il s’ agit toujours de les compléter avec une Réflexion sur les Emotions Exprimées. Ainsi, le PsychoThérapeute invite le Consultant à plonger d’abord dans le Contenu et la Signification de ses Pleurs, pour ensuite analyser l’ Acte même de pleurer, surtout, celui survenu lors de la Séance. Le PsychoThérapeute questionne donc les Sentiments Relatifs au fait de pleurer en général, mais aussi la Sensation Particulière de pleurer en sa Présence.

Le Rôle du Psychothérapeute

La Place du Praticien est Primordiale pour la Meilleur Evolution Positive de la Thérapie. Quelle que soit la Méthode Employée, la Relation construite avec le Consultant(e) est tout à fait Centrale pour entamer un Processus de Guérison.

Les Facteurs de Guérison

Plusieurs Facteurs Communs aux Différentes Approches Thérapeutiques sont considérés comme Responsables du Mieux-Être du Consultant (par exemple, la Motivation Positive et l’ Expectative d' Evoluer vers du Mieux). Les Qualités du Thérapeute représentent aussi des Variables Importantes. Elles font Appel à son Côté Chaleureux, sa Capacité à créer une Bonne Alliance Thérapeutique avec le Consultant(e), et à faire Preuve de Compassion. D’autre part, les Processus Stratégiques de la Thérapie comme le Feedback (c’est-à-dire l’ Information sur le Résultat d' une Action dans le But d' apporter des Modifications), et l’ Exposition des Consultants aux Eléments à l’ Origine de leurs Problèmes, jouent aussi un Rôle Thérapeutique Considérable. Enfin, les Caractéristiques Structurelles du Processus, ainsi qu’ un Cadre Théorique Cohérent pour les Interventions, sont aussi Responsables de la Guérison Obtenue en Thérapie.



La Séance Individuelle de 2h00..............80€

Consultation en "PrésenCiel" au Cabinet sur Rendez-vous